fbpx

Le stress de la rentrée ou pourquoi il y a tant de burnout fin septembre

Discutons-enPrendre RDV
Vous étiez épuisé.e en juin.
burn out
Vous avez pris des congés pendant l’été. Vous avez lâché le stress temporairement.

Vous reprenez le travail avec de belles intentions, de belles résolutions.

stress burnout
Mais il y a comme une sorte de boule au ventre ou dans la gorge qui persiste. Ou peut-être pas…
stress septembre burnout
Au bout de quelques jours, vous commencez à nouveau à vous sentir fatigué.e comme juste avant les vacances. Le stress refait son apparition malgré vos bonnes résolutions.
Et si c’était le burnout de septembre ? Mais pourquoi survient-il là, maintenant ? alors justement que vous espériez pouvoir relancer la machine après l’été ? Vous pensiez avoir pris suffisamment de repos.
burn out

Il y a 3 raisons à cette épidémie de burnout fin septembre.

RAISON N°1 DE L’ÉPIDÉMIE DE BURN OUT FIN SEPTEMBRE : LE SYNDROME DE LA RENTRÉE
Le syndrome de la rentrée, c’est ce léger moment de déprime présent chez beaucoup d’entre nous à la fin des vacances.
C’est un coup de mou.
Si vos congés d’été ont été joyeux, vous avez baigné dans les endorphines et l’ocytocine, ces hormones du bien-être et du bonheur.

Les retrouvailles entre amis, les bons repas de famille, les fêtes, les beaux paysages, le sport stimulent la sécrétion des hormones du bonheur.

éviter burn out
La chute de ces hormones génère donc votre baisse de moral. Il est donc important de ne pas crier au burn out trop vite.
ATTENTION
Cependant, si vous étiez déjà en état d’épuisement avant les vacances, il est possible que cette baisse de moral, accentue votre mal être.
D’autant plus que la rentrée est souvent un moment stressant sur le plan familial et professionnel.
La hausse du stress du mois de septembre est un terreau fertile pour le burnout !
A la maison, il faut organiser la rentrée des enfants, les activités de la famille, reprendre le rythme au niveau des horaires, accueillir les premiers rhumes… A bien y réfléchir, Septembre se “prête bien” à un burn-out étant donné la montagne de choses à gérer (liées à la rentrée). Alors que les vacances sont souvent l’occasion de se relâcher totalement le choc peut être rude à encaisser…
Au travail, c’est souvent la dernière ligne droite pour réaliser vos objectifs de fin d’année.
Si vous étiez déjà épuisé AVANT les vacances, les ressources récupérées s’épuisent rapidement face à l’énergie demandée en ce mois de septembre.
C’est le burn out de fin septembre.
fatigue burn out travail
RAISON N°2 DE L’EPIDEMIE DE BURN OUT DU MOIS DE SEPTEMBRE : LES VACANCES SONT PROPICES AU BURN OUT car c’est le calme AVANT la tempête
Le burn out est un cercle vicieux qui s’entretient. Vous vous sentez comme pris dans un bolide lancé à toute allure duquel il vous est impossible de descendre. Les vacances sont comme une pause sur une aire d’autoroute. Une rupture avec l’enchaînement frénétique de votre vie professionnelle.
Ce moment d’accalmie est alors l’opportunité de prendre conscience de la course folle dans laquelle vous êtes embarquée.
Comme dans l’histoire de la grenouille et de la marmite*, histoire que je raconte souvent en formation et à mes clients, vous êtes pour un temps « hors de la marmite ». Cette rupture rend impossible le retour dans l’eau bouillante. Le cercle vicieux est brisé. Vous ne pouvez plus retourner au travail, vous êtes OUT ! Vous tentez d’y retourner en vous faisant violence et puis c’est l’effondrement, vous avez compris que ce n’est plus ce dont vous voulez désormais !

*Rappel du conte de la grenouille et la marmite : Si l’on plonge subitement une grenouille dans de l’eau chaude, elle s’échappe d’un bond ; alors que si on la plonge dans l’eau froide et qu’on porte très progressivement l’eau à ébullition, la grenouille s’engourdit ou s’habitue à la température pour finir ébouillantée.

QUAND LES VACANCES NE SONT PAS RESSOURÇANTES
Parfois, au contraire, pris par nos urgences, les vacances ne sont pas ressourçantes, reposantes. Soit parce que vous n’en prenez pas vraiment ou d’une durée beaucoup trop courte, soit parce que les pensées stressantes vous poursuivent jusque dans vos congés. Presque comme si vous saviez qu’il ne serait plus possible de revenir en arrière si vous faites une pause. Votre corps poursuit donc le chemin du stress chronique et petit à petit les impacts hormonaux du burn out apparaissent tout comme les symptômes caractéristiques de l’épuisement professionnel. Vous puisez sur votre magnésium et vous puisez sur vos 4 neuromédiateurs : sur votre dopamine, votre gaba, votre acétylcholine et votre sérotonine. Ces neuromédiateurs sont alors carencés, ils n’ont pas eu assez de temps pour se rééquilibrer et c’est l’effondrement !

Que vous fassiez une pause ou pas, au final, vous vous retrouvez, à la rentrée, épuisé.e !

burn out guérir hypnose
RAISON N°3 DE L’EPIDEMIE DE BURN OUT DU MOIS DE SEPTEMBRE : LE COVID-19, un stress supplémentaire
Cette année a été particulièrement éprouvante en terme de charge de stress. La pandémie que nous venons de vivre a tiré sur les organismes. Les stress liés aux risques pour la santé, aux réorganisations de dernière minute, à la charge de travail ou au contraire à la peur de la perte de son travail ont été épuisants. D’autre part, les sorties ont été limitées durant cette dernière année, alors le corps n’a pas fait le plein de vitamine D, donc il ne peut fabriqué la sérotonine nécessaire pour ne pas tomber en burnout !
Parfois, l’état de stress a été maintenu, et est devenu chronique et nocif pour l’organisme. Ainsi la peur de perte de chiffre d’affaire pour les entrepreneurs, la peur pour d’attraper le virus pour d’autres maintient la tension et consomme les ressources de l’organisme.

DES DÉCEPTIONS SUITE AUX CONSÉQUENCES DE LA PANDÉMIE
Les espoirs déçus sont un des déclencheurs du burn out. Malheureusement, les conséquences de la pandémie ont été difficiles pour certains salariés et entrepreneurs qui se voient contraints de renoncer à certains de leurs projets tant personnels que professionnels. Voir une promotion, un poste, un gros client vous passer sous le nez parce qu’il n’y a plus de trésorerie c’est parfois la goutte d’eau qui fait déborder le vase et déclenche le burn out.

LES FRAGILITÉS DU MANAGEMENT MIS AU JOUR
La crise que nous avons vécue a accentué les failles de certains managements. Les salariés les ont vécus, perçus. Tant qu’ils pouvaient rester chez eux en télétravail, l’éloignement faisait « tampon » face à ces managements défaillants.
Par ailleurs, autant il a été difficile de s’adapter au télétravail, autant maintenant beaucoup y ont trouvé leur compte : réduction des temps de transport, plus de disponibilité pour les enfants, plus de temps pour soi !
Or, c’est la rentrée ! Maintenant qu’il est question de revenir physiquement sur les lieux du travail, la tension grimpe d’un échelon.

Hypnose guerir Burn Out
CONCLUSION
Peut-être avez vous pensé que les vacances allaient endiguer ou faire disparaître votre épuisement. Et pourtant, le répit n’a été que de courte durée. Et si c’était le bon moment pour lâcher prise ? Pour accepter de faire une vraie pause ?

Vous l’avez compris le mois de septembre n’est pas la cause du burn out, mais juste le moment où se concentrent plusieurs déclencheurs de ce processus insidieux. D’ailleurs certains tiendront jusqu’en octobre ou jusqu’à Noël. Mais les vacances ne changeront rien à votre épuisement ! Il faut agir pour stopper ce stress chronique ! Et c’est l’objet de mon accompagnement en cabinet, en téléconsultation et en formation.

Hypnose burn out séance

Se relever d’un burn out professionnel ou l’éviter

 Comment me contacter ?

M'appeler

+33689652297

Adresse mail

girault.peggy@gmail.com

Mon adresse

44 rue Sainte Geneviève 69006 LYON (avec parking privé) tous les jours sauf Jeudi et Dimanche.

 

}
Horaires d'ouverture

Lundi : 8h – 19h

Mardi : 8h – 19h

Mercredi : 8h – 19h

Vendredi : 8h – 19h

Samedi : 9h-12h

Dimanche : fermé

Prenez votre rendez-vous en ligne